La nuit des enfants rois – Bernard LENTÉRIC

enfants-rois-couverture

Beurk la couverture

4ème de couverture

Oubliez la 4ème de couverture (et d’ailleurs la couverture aussi, elle est très moche), elle ne rend absolument pas hommage au livre. On ne commence pas par les 7, on commence par Jimbo, génie informatique décalé, adorablement gentil.

Quand on fait sa connaissance le brave jeune homme surveille l’ordinateur le plus puissant du monde (pour l’époque, ce livre date de 1982) nommé Fozzy tout en jouant au train électrique. Cet ordinateur a, entre autres, la mission de dénicher les enfants les plus doués des États-Unis suivant une expérience simple : les enfants sont laissés libres devant l’écran et y font apparaître ce qu’ils peuvent. Le drame c’est qu’il est effectivement possible de trouver des génies de cette façon. Fozzy en localise 7.

A partir de cet instant, ces 7 enfants sur-doués deviennent l’obsession de Jimbo qui va tout faire pour les retrouver et les réunir.

C’était une bonne idée jusqu’à ce que ces chers enfants se fassent agresser dans Central Park. Les sept décident alors de se venger sur le monde et le sang va couler…

Mon avis

Malgré son année de parution, ce roman ne se démode pas ! Bon certes les termes informatiques datent un peu mais à peine (après tout Jimbo parle à Fozzy comme à son meilleur pote, je peux vous assurer que mon ordi en est incapable). L’intrigue, elle, est indémodable : lutte du gentil génie contre les cerveaux diaboliques et les pauvres mortels qui assistent impuissant aux évènements.

On s’attache très vite à Jimbo et on est fasciné par ces ados méprisant leur entourage (comme finalement tous les adolescents). Le récit est rapide, le suspense présent tout du long et ce petit livre se finit presque trop vite tellement il est bon.

A lire, relire, re-relire, re-re-relire,etc…

Bande son personnelle : Kent – Töntarna

Image du film

Note : un film 3D est prévu ce mois-ci mais l’adaptation me semble douteuse que ce soit pour le scénario ou pour la représentation des personnages (bon sang Jimbo est blond, c’est quoi ce mec aux cheveux noirs ?). En voici pour information la bande annonce :


Publicités