Le mec de la tombe d’à côté – Katarina MAZETTI

4ème de couverture

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’auto-dérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante. C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Histoire d’un malentendu

Je grince les dents à la mention « romantisme ébouriffant et un humour décapant« . Non ça n’est pas romantique (ou si peu), non ce roman n’est pas drôle.

Tout d’abord, nous n’avons pas là une histoire d’amour, nous avons l’histoire d’une attirance physique, car à part le sexe, Benny et Désirée ne partagent rien. Chacun vit dans son monde et compte bien ne pas en changer. Benny veut une épouse paysanne pour l’aider avec sa ferme qu’il a bien du mal à gérer tout seul, Désirée veut garder son indépendance, parler culture et ne sait ni cuisiner ni donner un coup de main pour quoi que ce soit. On rencontre donc deux stéréotypes sur un style ni drôle ni poétique.

On a l’impression depuis le début que ça ne va pas marcher et ça ne marche pas. Entre-temps on ne rit pas vraiment parce qu’entre les coups de colère et les crises de larmes, je n’ai pas trouvé le moindre comique de situation. S’il y a présence d’humour, il est grinçant et personnellement ça m’a surtout donné envie de boxer les personnages.

Donc ne faites pas comme moi, ne l’achetez pas, gardez vos sous pour une vraie comédie romantique si c’est ce que vous voulez lire

Bande-son perso : Can you hear me – Poets of the fall

Publicités

2 réflexions sur “Le mec de la tombe d’à côté – Katarina MAZETTI

  1. Moi, je l’ai trouvé bien. Au début on s’accroche et puis petit à petit on se dit : « ohlala, si c’est toujours comme ça ! »
    C’est la fin que j’ai trouvée byzard…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s